Cet été, le gouvernement du Canada consulte la population au sujet des langues officielles au pays. Ces consultations serviront à développer le prochain plan du gouvernement pour favoriser l’épanouissement des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Autrement dit, les consultations aideront le gouvernement à décider où et comment investir pour que les francophones en milieu minoritaire puissent mieux vivre dans leur langue.

Vous êtes un.e citoyen.ne francophone engagé.e. Vous vous levez, chaque matin, déterminé.e à vivre en français, à vous assurer que vos enfants puissent vivre en français. C’est pour cela que votre participation à ces consultations est si importante.

Rendez-vous sur le site de la consultation en ligne et prenez 10 minutes pour raconter votre histoire. Quelle est la situation du français dans votre communauté? Est-ce que les gens ont facilement accès à des services ou à des activités en français? Sur quelle priorité devrait-on travailler dans votre région pour que les gens puissent mieux vivre leur francophonie?

Parlez des défis que vous rencontrez dans votre lutte pour vivre en français. Parlez de vos priorités, de vos besoins. Et surtout, encouragez votre famille, vos amis et les gens que vous côtoyez à participer eux aussi à cette consultation.

C’est de notre avenir en français qu’il s’agit. Faites-le pour vous, faites-le pour nous, faites-le pour nos enfants.

Foire aux questions

  • Pourquoi des consultations sur les langues officielles?

    Le gouvernement fédéral s’est engagé à lancer dès 2018 un nouveau plan d’action pour favoriser l’épanouissement des communautés de langues officielles en situation minoritaire. Pour préparer ce plan, il a lancé ces consultations parce qu’il tient à savoir quelles sont nos priorités. Vos réponses aideront le gouvernement à décider, par exemple, où et comment investir pour que vous et votre famille puissiez mieux vivre en français chez vous, dans votre communauté, que vous viviez à Halifax en Nouvelle-Écosse, à Smooth Rock Falls en Ontario, à Prince Albert en Saskatchewan ou à Whitehorse au Yukon.

    Rôle de la FCFA par rapport aux consultations

    Les consultations sur les langues officielles sont l’initiative du gouvernement du Canada et les décisions par rapport à ces consultations sont faites par le gouvernement. Bien qu’elle ait fait des suggestions au ministère du Patrimoine canadien quant au contenu des questionnaires de consultation, la FCFA ne joue aucun rôle dans le choix des villes-hôtes des tables rondes, dans la sélection des participants à celles-ci, ou dans la logistique de ces rencontres.

    Le rôle principal que s’est donné la FCFA est d’encourager les citoyens, les citoyennes et les organismes et institutions de la francophonie canadienne à participer à ces consultations pour que le plan d’action qui en résultera reflète véritablement les besoins et les aspirations de nos communautés.

  • C’est quoi, ce plan gouvernemental sur les langues officielles?

    Il s’agit d’un très vaste plan sur une période de cinq ans, par le biais duquel le gouvernement investit des sommes très importantes – récemment plus d’un milliard $ - pour renforcer la présence de nos deux langues officielles partout au pays. Les investissements sont généralement répartis dans différents ministères et servent à financer des initiatives et des programmes, par exemple, en arts et culture, en formation, en développement économique, etc.

    Le premier plan du genre était le Plan d’action pour les langues officielles (2003-2008), qui a été suivi de la Feuille de route pour la dualité linguistique (2008-2013) et enfin de la Feuille de route pour les langues officielles (2013-2018).

  • Qu’est-ce que tout cela change à ma vie, comme francophone?

    À la FCFA, nous voulons que les investissements du gouvernement fédéral en matière de langues officielles fassent une réelle différence pour des gens comme vous. Nous voulons que vous et votre famille puissiez mieux vivre en français dans différentes circonstances de la vie quotidienne.

    À cet égard, les trois plans d’action/feuilles de route du gouvernement en matière de langues officielles nous ont permis, depuis 2003, de bâtir des écoles, des garderies, des centres de santé en français et des services pour les immigrants francophones. On a pu former des infirmiers et des médecins qui parlent français. On s’est donné des festivals, des fêtes de la culture, des activités en français pour nos jeunes.

    Maintenant, le gouvernement se prépare à décider où il investira en matière de langues officielles au cours des prochaines années, et il veut connaître votre opinion. La personne la mieux placée pour influencer ces décisions, c’est vous.

  • Pourquoi le gouvernement met-il de l’argent dans l’appui aux langues officielles?

    Parce que c’est sa responsabilité légale de le faire. La Constitution canadienne reconnaît le français et l’anglais comme langues officielles du Canada. La Loi sur les langues officielles exige entre autres du gouvernement :

    • qu’il offre des communications et des services dans les deux langues officielles;
    • qu’il appuie et l’épanouissement le développement des communautés francophones en situation minoritaire;
    • qu’il fasse la promotion du français et de l’anglais comme langues officielles de notre pays.

    Investir dans un plan d’action en matière de langues officielles, c’est une des façons pour le gouvernement fédéral de remplir ses obligations légales et constitutionnelles.